Actualités

Des haies pour protéger les routes


Quand l'agroforesterie protège les automobilistes

Chacun peut le constater : les intempéries mettent à rude épreuve les routes. En effet, les intempéries et les coulées de boue provoquent une érosion des sols, ce qui abîme les revêtements et les bas-côtés. En outre, l’eau et la boue sur la chaussée la rendent glissante et donc dangereuse pour les usagers.

Face à ce constat, la communauté de communes Coteaux Arrats Gimone (3CAG), compétente en matière de voirie, a décidé d’engager une réflexion sur ce problème. Monsieur Pierre Duffaut, président de la 3CAG, et monsieur Gérard Ariès, vice-président de la commission Voirie, ont ainsi pris contact avec Arbre et Paysage 32, association agréée pour la défense de la Nature et de l’Environnement et opérateur de terrain pour les arbres “de pays“ et l'agroforesterie. Arbre et Paysage 32 accompagne les collectivités et les particuliers dans leur questionnement sur l’érosion des sols notamment, en les aidant à mettre en œuvre des programmes de plantation d’arbres et de haies.

Cette rencontre a ainsi abouti à la mise en place d’un premier programme de plantation de haies champêtres sur le territoire de la 3CAG, qui a démarré en 2018 et qui se terminera en 2020. Il s’agit de planter des haies en haut de talus afin de contribuer à réduire les phénomènes d’érosion des sols dans les zones sensibles. Le système racinaire des haies, en s’enfonçant dans le sol, permet de le fixer, les racines retenant la terre. Les haies fonctionnent comme un barrage naturel fasse à l’écoulement de l’eau et limitent son ruissèlement sur les voies.

Avant de commencer à planter les haies, il a fallu au préalable identifier les zones les plus touchées. C’est pourquoi en 2017, la 3CAG a invité les maires des communes du territoire, accompagnés du technicien de voirie de la 3CAG, à faire le tour de leur territoire pour signaler les zones de voirie à risque en termes d’intempéries. Cet état des lieux initial a permis l’élaboration d’un programme détaillé de plantation de haies champêtres qui a commencé à être mis en œuvre en octobre 2018.

Ce programme n’a pas comme seul avantage de préserver la voirie et de la protéger de l’érosion des sols. En effet les haies peuvent rendre de nombreux autres services :

-          La régulation hydrique et la préservation de la ressource en eau,

-          La conservation des sols et la lutte contre l’érosion,

-          La protection des cultures, des élevages et des équipements,

-          La régulation climatique,

-          Le maintien ou le renforcement de la biodiversité et des équilibres écologiques,

-          La préservation de la qualité des paysages et du cadre de vie,

-          La réduction des gaz à effet de serre et leur impact sur l’environnement

Les avantages de telles plantations sont donc multiples.

Les plantations avancent à grands pas et se font d’octobre à mars, période idéale pour ce faire. Pendant la première phase, d’octobre 2017 à mars 2018 ce sont 915 mètres linéaire qui ont été planté. D’octobre à mars 2019, 1 525 mètres linéaire ont été planté. Enfin, il restera 1 820 mètres linéaire de haies à planter jusqu’à la fin du programme en mars 2020. Au total, ce seront 4 260 mètres linéaire de haies qui auront été plantées.

Ce résultat est donc le fruit d’une collaboration étroite entre les différents acteurs du territoire : la 3CAG, les propriétaires de terrains concernés, l’association Arbre et Paysage 32. Pour que ce projet puisse être réalisé, un partenariat de financement était nécessaire et le programme a pu bénéficier du soutien financier de la Région Occitanie dans le cadre de son action « Fond Carbone Régional », du Département du Gers et de la Fédération Départementale des Chasseurs du Gers.

 

Le programme de plantation de haies champêtres, porté par la 3CAG avec le soutien de ses différents partenaires, protège les routes, protège leurs utilisateurs, protège les sols et contribue à la préservation de la biodiversité et de l’environnement.